Personnages

Anne

Anne Cormac alias Anne Bonny

Anne Cormac est née à Cork, en Irlande, entre 1697 et 1705. Elle est l’enfant illégitime du procureur William Cormac et de sa domestique Mary Brennan. À la naissance de sa fille, et pour éviter les scandales, William Cormac fuit Cork et s’installe en Caroline du Sud, à Charleston, où il achète une plantation.

Anne est élevée à la dure, comme un garçon. De son enfance, très peu de sources fiables existent. Le mythe raconte qu’elle aurait poignardé une domestique à l’âge de treize ans et qu’elle était dotée d’un fort caractère.

À seize ans, tandis qu’elle écume les tavernes et qu’elle s’enivre plus que de raison, elle rencontre un pirate de petite envergure, James Bonny. Pour défier l’autorité paternelle, elle l’épouse et se voit déshéritée de la fortune familiale. On raconte que par vengeance, elle mit le feu à la plantation.

Elle s’enfuit alors avec son mari aux Bahamas, dans la capitale de New Providence : Nassau. L’un des repaires pirates les plus importants. Lorsqu’elle apprend que James Bonny est à la solde du gouverneur Woodes Rogers, et qu’il lui vend des informations pour faire cesser la piraterie, elle décide de le quitter. Elle fréquente ensuite plusieurs pirates renommés tels que Pierre Bousquet ou Chidley Bayard, l’homme le plus riche des Bahamas.

Tandis que Woodes Rogers offre aux pirates son pardon en échange d’une loyauté sans failles, Anne se rebelle et s’enfuit avec d’autres forbans insoumis. C’est à cette époque qu’elle rencontre Calico Jack Rackham, qui deviendra son capitaine et amant. Elle navigue déguisée en homme sous le pseudonyme d’Adam Bonny et fait la connaissance d’une autre femme, Mary Read aussi appelée Willy Read. Tous trois forment alors un triangle amoureux et se forgent une réputation de monstres sanguinaires dans les Caraïbes.

Le 21 octobre 1720, les forces britanniques remportent la victoire face au Revenge, le navire de Rackham, Bonny et Read. Si l’équipage masculin n’échappe pas à la pendaison, les deux femmes prétextent une grossesse et l’évitent de justesse. Mary Read mourut en prison de la fièvre jaune ou bien d’une fausse couche. Quant à Anne Bonny, graciée, personne ne sait ce qu’il advint d’elle.

 Rackham

Les personnages à l'intérieur des livres de la saga Anne et Jack 1
John Rackham, appelé Jack, est né à Bristol, en Angleterre en 1682. Si son enfance reste un mystère, Jack réapparaît dans les documents comme quartier-maître sur le Neptune, le navire de guerre du capitaine Charles Vane. Suite à une mutinerie, Charles Vane est destitué de son commandement au profit de Jack qui décide d’enrôler son équipage dans la piraterie.

Rackham est surnommé Calico Jack en raison de ses chemises multicolores en calicot (coton) grossier.

Après de nombreux succès en mer, Rackham prend la décision de se rendre à Nassau et d’y accepter le pardon royal offert par le gouverneur Woodes Rogers. Là-bas, il tombe éperdument amoureux d’Anne Bonny, jeune femme mariée. Déjà en guerre contre son époux James Bonny, Anne est accusée d’infidélité et condamnée au fouet.

Les deux amants réunissent un équipage et volent un sloop avant de s’enfuir sur les eaux caribéennes où débute leur légende.

Le 21 octobre 1720, les hommes de Rackham sont vaincus par les forces britanniques. Les pirates sont transférés à Port-Royal le 16 novembre et pendus le jour suivant, le 17 novembre 1720.

Drapeau de Jack Rackham

Le fameux pavillon noir

C’est le pavillon noir de Jack Rackham qui est utilisé dans la saga Pirates des Caraïbes.

Charles Vane

Charles Vane

Charles Vane est probablement né en 1680 à Londres. C’est en tant que corsaire officiant pour le roi d’Angleterre qu’il commence sa carrière de marin.

En 1713, deux traités de paix sont signés mettant fin à la guerre de Succession d’Espagne. Le premier entre le Royaume de France et le Royaume de Grande-Bretagne, le second entre l’Espagne et la Grande-Bretagne. Ce sont les traités d’Utrecht.

En 1715, il s’installe sur l’île de la Jamaïque et prend part à un assaut contre une expédition espagnole afin de récupérer un trésor englouti sur les côtes de Floride. Il va alors contre les principes de non-agression, prônés par les traites de paix.

En 1716, la vie de corsaire ne lui convient plus. Il est réputé comme étant un homme violent et sulfureux et décide de prendre le large en direction de Nassau, capitale des pirates. Il devient là-bas, le compagnon de beuverie d’Edward Teach.

Jusqu’en 1718, il mène une vie de pirate florissante. Cette année-là, alors qu’il refuse de s’attaquer à un navire français, il est destitué de son rôle de capitaine, au profit de son second, Jack Rackham. Il est abandonné sur une île avec ses fidèles alliés. On ne sait pas s’il a continué à commettre des actes de piraterie, mais il aurait apparemment fait naufrage peu de temps après dans la baie de Honduras. Lui et son équipage sont secourus puis identifiés et livrés aux autorités françaises. Il est jugé puis condamné à la pendaison le 29 mars 1721.

 

Les personnages à l'intérieur des livres de la saga Anne et Jack 2

Edward Teach (ou Thatch), est probablement né à Bristol en 1680. Son véritable nom de famille est présumé être Drummond. Son enfance est un mystère. Il apparait dans l’Histoire en 1716, lorsqu’il rejoint l’équipage du pirate Benjamin Hornigold sur son sloop, le Ranger.

En 1717, les deux pirates capturent un navire négrier appelé La Concorde, une frégate de 300 tonnes, armée de 40 canons. La fin de l’année 1717 est un succès, car ils font une prise incroyable, un navire marchand français qui recèle d’or et de pierres précieuses. Après cet exploit, tous deux se séparent, Hornigold repart vers Nassau et y obtient le pardon royal en 1718.

Teach prend au commandement de La Condorde, qu’il renomme Queen Anne’s Revenge (la revanche de la reine Anne). Devenu capitaine, il repart vers les Amériques et met à feu et à sang les côtes de la Caroline. On lui attribue près de 40 navires pillés en une année. Il multiplie également les tueries et sa tête est mise à prix par le gouverneur Alexander Spotswood. Ce dernier confie au lieutenant Maynard, la capture du pirate. À bord du Pearl, son navire de guerre, Maynard retrouve Barbe-Noire dans la baie d’Ocracoke.

S’ensuit une bataille féroce ainsi qu’un terrible face à face où Barbe-Noire est vaincu. On dénombre sur son corps pas moins de 25 blessures, dont 5 par balle, avant qu’il ne décède. Maynard lui trancha la tête pour l’exposer en haut de son mât, comme un avertissement. Sa tête fut également exposée en place publique pour faire taire des rumeurs liées à sa survie.

Peu de documents nous permettent de retracer le parcours des parents d’Anne Bonny. On sait que son père William Cormac était procureur en Irlande et qu’il trompait son épouse légitime avec sa domestique Mary Brennan. De cette union naquit Anne.

Lorsque l’adultère fut ébruité et pour éviter la disgrâce, William Cormac quitta l’Irlande avec Mary et sa fille. Il semblerait que Mary Brennan soit décédée à Charleston alors qu’Anne n’était qu’une enfant.

White

Personnage fictif

Né à Londres en 1658 d’un père commerçant et d’une mère couturière, Billy White intègre très jeune les cuisines d’une compagnie militaire anglaise. Âgé d’à peine 17 ans, il émigre vers Jamestown en Virginie, afin de rallier une colonie britannique. Il règne toujours sur les cuisines, et découvre dans l’ombre, le vrai visage de la colonisation et de l’esclavage. En Virginie, il épouse une femme avec qui il a une petite fille. Un soir, alors qu’il surprend d’autres colons malmener femmes et fillettes, il prend les armes pour défendre les jeunes esclaves. Il est arrêté et voit son épouse et sa fille, abattues sous ses yeux.

Au port de Jamestown accostent régulièrement des navires pirates, et grâce à l’un d’eux, il est sauvé in extremis. Il embrasse la piraterie sans jamais faire de mal aux femmes et aux enfants. Lorsqu’il rencontre Anne, il imagine la fille qu’il aurait dû avoir et se prend d’affection pour elle, devenant son pilier, une figure paternelle et bienveillante.

sit dolor. massa fringilla Aenean pulvinar Lorem ut Praesent Aliquam