Créatures

Kraken

Le Kraken, créature maritime
Le Kraken tient ses origines des légendes norvégiennes même si ce nom en tant que tel n’est jamais cité. Il apparait dans des écrits dès le XIIIe siècle puis décrit comme un céphalopode à compter du XVIIIe siècle. Les descriptions faites du monstre au fil des années correspondent beaucoup à celle du calmar géant que des marins auraient pu apercevoir. Il présente également de nombreuses similitudes avec le Léviathan, monstre biblique du Chaos. Les marins en ont très peur, car la rumeur raconte qu’il aussi grand qu’une île, et qu’avec ses tentacules, ils broient la coque des navires avant de dévorer les malchanceux tombés à l’eau.

Dans Anne et Jack, le Kraken est une créature réelle, qui appartient bel et bien au monde des humains. Sa méconnaissance est due au fait que le monstre se cache et se dissimule. Il n’est pas violent et reste apathique tant qu’il est abondamment nourri. C’est une créature asexuée, qui se reproduit seule. De ce phénomène résultent de nombreuses pieuvres dans les Caraïbes, toutes dévouées à leur géniteur. Son régime alimentaire est principalement constitué de paires d’yeux des défunts. Grâce à cette alimentation, les petits qu’il enfante et le lien qui les unit lui permettent de voir à travers eux et d’observer ce qu’il se passe dans tout l’océan.

Les créatures dans le livre Anne et Jack 1

Dans la culture populaire, le Kraken a pris son essor grâce à l’œuvre de Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers. Par passion pour cet auteur, c’est une créature que je voulais faire vivre dans mes écrits.

Pirates fantômes

Les pirates fantômes, créatures squelettiques imaginaire
Les pirates fantômes, créatures de mon imaginaire, sont directement liés au Kraken. Ils sont ses esclaves et lui permettent de se nourrir. Le Kraken, à cause de sa taille gigantesque, ne se déplace pas pour chasser. Les rumeurs et les légendes attirent les plus téméraires aux abords de Los Infiernos et deviennent des proies de choix pour le monstre. Avant que les marins ne comprennent la menace et ne fassent demi-tour, les pirates fantômes les attaquent, les noient, et coulent leurs bateaux.

Ces créatures squelettiques sont nées des premiers hommes qui ont péri dans l’archipel maudit. Ce sont des esclaves qui ont perdu leur âme et leur enveloppe charnelle. Devenus des esprits coincés sur terre, ils ont l’apparence de squelette. Ils ne parlent pas et n’éprouvent aucune émotion. Ils ont un seul but en tête, à cause du lien qui les unit au Kraken, le servir et le protéger. Ce sont des chasseurs. Ils apparaissent généralement avec la brume qui possède la même couleur que leurs os. Ils n’attaquent pas directement, patientent jusqu’au moment où la panique est à son paroxysme, pour tuer et saccager les navires. Au-delà de leur lien psychique très fort avec le monstre, un espoir réside en eux : la délivrance de leur âme.

Les créatures dans le livre Anne et Jack 2

Ces créatures peuplent depuis longtemps mes propres ténèbres. Je les trouve captivants. Née en Bretagne, la mer et ses légendes ont bercé mon enfance. Puis un jour, j’ai lu un livre qui fut un vrai coup de cœur : Les pirates fantômes de William Hope Hodgson, réédité en 2016 aux éditions Terres de Brume. Roman écrit en 1905 et publié en 1909. L’un de mes grands classiques littéraires.

facilisis efficitur. ante. vulputate, ut mi, sed lectus id,